Après la Covid19, l'évolution des modes de travail

Début 2020, le coronavirus a provoqué une crise sanitaire et économique sans précédent. Face à des situations difficilement envisageables jusqu’alors (confinements, mise à l’arrêt de secteurs entiers, télétravail généralisé, fermeture des écoles, …), les entreprises ont dû s’adapter et les nouveaux modes de travail impactent l’ensemble des collaborateurs, managers ou non. La crise sanitaire ayant imposé une distanciation sociale inédite, concilier distance et proximité est devenu un défi managérial essentiel pour les organisations, d’autant plus que la majorité des entreprises cherchent à apporter à leurs collaborateurs une qualité de vie au travail optimale dans une organisation du travail qui réponde à leurs exigences.

De nouvelles formes de travail ont fait leur apparition et le challenge, aujourd’hui n’est pas de bouleverser complètement l’organisation des entreprises mais de trouver un juste équilibre entre l’organisation avant Covid19 et celle après Covid19. Bien adapté à la culture de l’entreprise, à ses opérations et aux besoins du personnel, la flexibilité dans le travail peut s’avérer un catalyseur de productivité et de réussite.

La crise a accéléré la digitalisation des organisations et la mise en place de nouvelles façons de travailler. Le travail à distance, s’étant imposé du jour au lendemain, de nombreux outils technologiques ont été mis en place pour faire perdurer le lien avec l’entreprise. Tous ces outils – visioconférence, tableau de bord partagé, badge à distance, signature électronique – vont continuer d’être améliorés pour permettre aux salariés de travailler durablement dans les meilleures conditions. La transformation digitale s’opère plus rapidement que prévu, et vient améliorer la performance des organisations. Par exemple, l’intelligence artificielle (IA) permet, grâce à l’automatisation et la simplification des processus, de faire gagner du temps aux salariés qui pourront se consacrer à des missions à plus forte valeur ajoutée. L’après crise de Covid-19 oblige les entreprises à se réinventer, à faire preuve d'imagination pour transformer une menace en opportunité et devenir agiles : elles doivent mettre en place un nouveau modèle d’organisation agile entre
efficience et résilience.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE)

Les organisations s’inscrivent davantage dans la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). En effet, la situation d’après-crise est une opportunité de repenser les modes de travail, de manière durable, résiliente et responsable. Les entreprises doivent interagir avec l’ensemble des parties prenantes, et favoriser notamment la participation active des salariés. Leur motivation est essentielle pour assurer la performance et donc la pérennité de l’entreprise. Alors que beaucoup d’organisations sont frappées de plein fouet par la crise sanitaire et économique, il est désormais nécessaire de collaborer, de promouvoir l’intelligence collective pour adopter de meilleures méthodes de travail, et pour améliorer l’impact de l’entreprise sur son territoire.

Parallèlement aux nouvelles formes de travail, on voit aussi se développer de nouveaux modes de management.

Le management de contrôle ne peut plus fonctionner en ‘distanciel’ et doit évoluer vers un management de responsabilisation et de confiance. Les collaborateurs sont appréciés sur leur capacité à atteindre leurs objectifs définis de manière concertée avec leur manager.

Le télétravail, mode de travail entré dans les entreprises

Les réunions en visioconférence, le e-client, le e-commerce, le e-learning mais surtout le télétravail connaissent un accroissement fulgurant. Le bureau ne représente plus le seul lieu de travail.

Un sondage piloté par l’IFOP, réalisé courant mars 2021 auprès de 500 décisionnaires RH, soit un an après le début de la crise sanitaire, révèle notamment que le télétravail mis en place par nécessité au début de la crise, fait partie intégrante de l’organisation des entreprises, à des degrés divers et selon des modalités propres à chaque entreprise.

Que ce soit côté salariés, côté managers ou décisionnaires RH, ce mode de travail apparaît très séduisant. 66% des décisionnaires RH estiment que le télétravail a permis d’accélérer la transformation technologique des entreprises et 48% d’entre eux expriment que la productivité des collaborateurs a augmenté. Parallèlement, il semble que ce dispositif permette de réduire l’absentéisme. Les salariés attendent vraiment plus de flexibilité de leur employeur quant à l’organisation du ratio temps passé au bureau/télétravail. Il est vrai que la génération Z est parfaitement à l’aise dans un environnement de travail virtuel ou physique, mails il est essentiel que leurs employeurs leur apportent les conditions de travail idéales pour concrétiser leur potentiel.

Cependant, le 100% télétravail a ses limites car l’éloignement physique des collaborateurs constitue un frein réel notamment dans le maintien du lien social des collaborateurs, la consolidation de la culture d’entreprise, la formation des collaborateurs. En outre, il peut faire surgir des problèmes de santé chez les salariés et, plus particulièrement, les risques psycho-sociaux. Aussi, les entreprises qui ont fait le choix du 100% télétravail pour leurs collaborateurs reste faible (6% en 2021 contre 4% avant la crise). Les entreprises, dans leur majorité, ont préféré s’orienter vers une  organisation du travail hybride, alternant présentiel et distanciel, organisation qui offre de meilleures conditions de travail aux salariés.

Les entreprises qui mettent en place cette organisation de travail, doivent laisser de l’autonomie aux salariés. Ils doivent aussi leur faire confiance, les laisser prendre part aux décisions tout en les responsabilisant. C’est en respectant ces principes que les entreprises peuvent récolter les bénéfices du télétravail.

Bureaux post-covid : le flex office

L’impossibilité pour les employeurs de faire revenir leurs collaborateurs dans une organisation spatiale classique pendant la crise sanitaire, a provoqué une augmentation de la mise en place du flex office (bureaux non attribués) en entreprise. L’espace de travail des collaborateurs a été complètement revu. Ce type d’aménagement semblait plus adapté pour gérer les venues des équipes et la distanciation sociale. Durant le déconfinement, le flex office est apparu comme une des solutions pour faire revenir progressivement les collaborateurs sur le lieu de travail sans mettre en danger leur santé, ou, du moins, en limitant les risques. Avec la mise en place de l’organisation du travail hybride, la plupart des entreprises ont conservé le flex office.

La visioconférence au centre de l’organisation de travail

La règle de distanciation sociale contraint d’éviter les rassemblements et préconise de conserver un mètre de distance entre les individus.

La visioconférence est l’outil adéquat pour permettre l’organisation des réunions, communiquer avec les collaborateurs de l’entreprise, échanger des idées, faire avancer des projets...

La QVT (Qualité de Vie au Travail) : méthode de gestion après-crise

Face à cette crise sanitaire, l’approche par la qualité de vie au travail constitue une voie pour préparer l’après-crise et sortir « par le haut » de l'enchaînement de séquences de confinement, couvre-feux et télétravail intensif.

Pour les experts des ressources humaines, il est évident que le bien-être et la qualité de vie au travail sont de véritables leviers de motivation et de productivité pour les salariés.

Un récent sondage réalisé par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) auprès des entreprises révèle que la crise sanitaire a bousculé leur représentation du travail. En effet, la crise sanitaire et le confinement ont remis en question des valeurs fondatrices des organisations. Ainsi, 58 % des salariés ont une autre vision de leur travail depuis la crise. Avec 81 % des salariés qui hissent le bien-être au travail au premier rang de leurs attentes, ce levier devient un enjeu prioritaire et stratégique pour les entreprises.

La crise sanitaire est un accélérateur d’agilité

Par ailleurs, la crise sanitaire entraîne un accroissement de l’agilité : l’autogestion des équipes est un principe fort de la collaboration en mode agile. A l’heure où le télétravail se généralise, bousculant les interactions entre manager et managées, l’autogestion peut se manifester par la participation collective d’une équipe à la priorisation des tâches à accomplir. La définition d’objectifs de façon collaborative permet de mieux encadrer la délégation du travail et de résoudre les problématiques de communication liées au télétravail, notamment en raison de la perte des échanges informels entre les différents acteurs.

Sources :

  • Quelles opportunités RH suite à la crise sanitaire ?
  • Les nouveaux modes de travail après le confinement
  • La gestion du télétravail : un bon indicateur de l’avenir de votre entreprise
  • Repenser la culture d’entreprise après la crise Covid-19
  • Le télétravail durant la pandémie de Covid-19 et après
  • Après le Covid-19, disparition ou évolution de l'open-space ?
  • Comment la crise du Covid-19 accélère l’évolution du travail ?
  • Les changements organisationnels induits par la crise de la Covid-19
  • La crise Covid-19, accélérateur puissant des mutations du travail dans l’entreprise
  • Évolution des modes de travail, défis managériaux : comment accompagner entreprises et travailleurs ?
  • Crise du covid-19 : quels enjeux en matière de QVT ?
  • Les entreprises à l’heure de la réinvention des modes de travail
  • Transformation des modes de travail : une opportunité pour l’économie et nos vies
  • Comment la crise du Covid-19 a-t-elle accéléré la transformation du travail ?
  • Nouveaux modes de travail : les tendances à suivre en 2020
  • La crise pourrait accélérer de nouvelles formes de travail

Toutes les actualités


Confiez-nous une mission.

Notre méthodologie

Notre méthodologie exclusive en 6 étapes
vous assure un timing record et une garantie de remplacement,
gage d'un service de qualité.

1
Analyse du besoin

Réalisée par des Experts métiers

Conseil sur l'élaboration du projet de recrutement

2
Sourcing croisé/chasse

Chasse des meilleurs talents par approche directe

Recherche sur + de 10 000 000 de CV en ligne

Diffusion de l'offre sur 25 sites emploi

3
Sélection et évaluation

Mise en situation professionnelle pour mesurer « les savoir-faire »

Évaluation des managers par un jury d'experts

Test exclusif Aéos et prise de référence systématique

4
Aide à la décision

Méthodologie exclusive d'aide à la décision

Lecture de la grille d'analyse réalisée par un expert métier

5
Suivi post intégration

Bilan d'intégration post-recrutement réalisé par un coach

Synthèse des forces & faiblesses

6
Formation et coaching

Formation intégration et accompagnement du collaborateur.

Aéos en chiffres

Placements chez nos clients

Consultants
Experts

Agences en
France

Plus de 250 références Parmi lesquelles

Vous souhaitez nous rencontrer ?

Nous sommes implantés en France à :
  • Aeos agence Paris Paris - Ile de France

    Espace George V
    10, avenue George V
    75008 PARIS

  • Aeos agence Lyon Lyon - Rhône-Alpes

    15, boulevard Vivier Merle
    69003 LYON

  • Aeos agence Marseille Aix / Marseille - PACA

    Parc du Golf - Bâtiment 14 Rue Guillibert de la Lauzière
    13856 AIX-EN-PROVENCE

  • Aeos agence Toulouse Toulouse - Midi-Pyrénées

    1, esplanade Compans Caffarelli
    31000 TOULOUSE

  • Aeos agence Lille Lille - Hauts de France

    679 Avenue de la République
    59800 LILLE

  • Aeos agence Merignac Bordeaux - Aquitaine

    6 avenue Neil Armstrong
    33692 MERIGNAC Cedex

  • Aeos agence Nantes Nantes - Pays de la Loire

    2 Avenue des Améthystes
    44 338 NANTES Cedex 3

  • Aeos agence Strasbourg

    Strasbourg

    Le Mathis,
    204 avenue de Colmar
    67100 STRASBOURG

Nous contacter, nous poser une question

Nous contacter

Par téléphone
Par email

Par téléphone
0 806 110 106


Par mail
Nous contacter


On vous rappelle